Architecte Oscar Niemeyer (1907-2012) Le Volcan – Maison de la Culture – Bibliothèque (1982) Nantes
Virginie Maneval

Share Button

Oscar (Ribeiro de Almeida de) Niemeyer (Soares) (1907-2012)
Est un architecte et un designer brésilien.


Disparu à 104 ans, le plus célèbre des architectes sud-américains avait dessiné, en 1972, les contours harmonieux du Volcan du Havre. Un centre culturel original et typique du maître Oscar Niemeyer, adepte du béton.



Oscar Niemeyer « Volcan » dessins, croquis.


Il est un des plus célèbres architectes brésiliens. Son œuvre, qui s’inscrit étroitement dans le mouvement du style international, tient une place majeure dans l’histoire de l’architecture moderne. Il est surtout connu pour la construction de Brasilia au Brésil avec l’urbaniste Lucio Costa, inaugurée en 1960. Exilé en Europe au milieu des années 1960, il a notamment construit le siège du Parti communiste français, l’ancien siège du journal L’Humanité, la Bourse du Travail de Bobigny [archive] et la Maison de la culture du Havre.

Il a reçu le prix Pritzker en 1988 et a été fait commandeur de la Légion d’honneur 12 décembre 2007, trois jours avant son centième anniversaire.


Après sa destruction à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme a confié la réédification de la ville du Havre à l’architecte Auguste Perret.



Au Havre, Oscar Niemeyer au Futur Antérieur :
Nous allons nous pencher sur une carte postale qui, pour moi, par sa fonction et son image, agit comme une forme totale.
D’abord il s’agit d’une très rare carte postale de chantier de construction, thématique peu abordée par les éditeurs de cartes postales et qui démontre donc un déplacement de fonction de cette carte postale.

Ensuite, vient l’architecte et le lieu : Oscar Niemeyer et la Maison de la Culture du Havre. Cela aurait pu suffire à nous satisfaire.

Mais vient ensuite la fonction de cette carte postale car son slogan sur son image dit de suite son rôle : une carte militante.


Sur la photographie de la maquette publiée en 1972..




La volonté de l’architecte était de recréer une zone culturelle et commerciale forte autour de la place Gambetta, autrefois lieu de vie intellectuelle et artistique de la ville.

Le site culturel du Volcan, confié au célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer, est le résultat d’un chantier de quatre ans (1978 – 1982).

L’établissement est créé et inauguré le 18 novembre 1982.

La première Maison de la Culture de France tout d’abord située au musée André Malraux puis au Théâtre de l’hôtel de Ville y est transférée.

Son gabarit (environ 11 000 m2) et son emplacement, en continuité du bassin du commerce, font de cet ensemble un lieu emblématique, visible et participant à l’une des perspectives majeures de la ville du Havre.


En 1990, La Maison de la Culture est renommée « Le Volcan » sur décision du nouveau directeur, Alain Milianti.


Un an plus tard, Le Volcan est labellisé scène nationale
par le Ministère de la Culture.

Il est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005.

Elle a ouvert ses portes le 3 novembre 2015




ESPACE OSCAR NIEMEYER



Bibbliotèque Oscar Niemeyer




Une nouvelle bibliothèque spacieuse et confortable a pris place dans le petit Volcan, au coeur de l’Espace Oscar Niemeyer qui accueille aussi la Scène nationale. Ce nouvel équipement, marqueur urbain attractif et visible, installé dans un bâtiment emblématique permet de développer l’offre de livres, presse, DVD, CD et autres documents et de proposer des services qui ne pouvaient trouver leur place à la bibliothèque Armand Salacrou.

La nouvelle bibliothèque fonctionne en binôme avec la bibliothèque Armand Salacrou, qui devient un espace dédié au fonds local et à la valorisation des documents patrimoniaux (consultation sur place et exposition).


Dans un espace de 5000m², elle permet l’échange et la convivialité, le séjour confortable, la pause dans la journée, le travail au calme, la lecture mais aussi les débats, la discussion en groupe, l’activité culturelle, la formation. Des espaces, lumières, mobiliers très divers, de la table de travail au galet pour s’allonger, sont ainsi proposés.






Aménagements intérieurs et espaces communs :

Le Grand Volcan :

L’objectif principal de restructuration du Grand Volcan, mis à disposition de la Scène nationale, est la réhabilitation de l’espace scène-salle. Les équipements scénographiques du Grand Volcan n’ont jamais évolué depuis leur installation. L’ensemble de ces équipements scéniques et acoustiques sera donc entièrement remis à niveau ; ils seront d’une part plus sécurisants pour les artistes et les visiteurs, et s’adapteront d’autre part aux nouvelles programmations musicales et scénographiques.

Cependant, l’ensemble du volume du Grand Volcan est concerné par la restructuration nécessaire pour la mise aux normes d’accessibilité et de sécurité incendie, l’apport d’une ambiance chaleureuse fortement demandée par les utilisateurs, et les besoins en apport de lumière naturelle. Véritable coque de béton armé percée de petits hublots, le Grand Volcan souffre en effet d’un manque de lumière naturelle, présentant aux utilisateurs un aspect peu chaleureux. La réhabilitation de l’ensemble met ainsi l’accent sur les jeux de lumière et le choix des matériaux. Le bois est à l’honneur: sièges en tissus et bois, parquets, parois courbes en bois pour la salle, nouvelles banques d’accueil en bois. L’ambiance chaleureuse ainsi apportée est complétée par des notes colorées (tentures et cloisons colorées) et un éclairage mettant en valeur les murs de béton de planches.

Autre changement notable dans le Grand Volcan : Le foyer sera radicalement transformé. Il deviendra plus accessible et permettra des événements tels des rencontres d’après spectacle, ou des cafés-concert. Ce rapprochement entre artistes et visiteurs est également marqué par le déplacement de l’entrée des artistes à proximité de celles des spectateurs. La petite salle (ex-cinéma) est aussi rénovée et sera réservée aux petites formes de spectacles, notamment pour enfants, et aux conférences.


La bibliothèque :
Elle fonctionne en binôme avec la bibliothèque centrale Armand Salacrou, située à quelques minutes à pied. Le site Salacrou, dont les aménagements se feront ultérieurement, abritera une ludothèque, les Pôles Patrimoine, la direction du réseau et le traitement centralisé des documents.

La bibliothèque Oscar Niemeyer propose une offre documentaire générale, des espaces d’auto-formation et de travail au calme. Modifications architecturales : la façade vitrée donnant sur la place basse est avancée.

Pour plus de lumière naturelle, un atrium central est créé par l’installation d’une toiture vitrée. À l’intérieur, un véritable parcours scénographique est mis en place. Original et novateur, il vient contrebalancer l’échelle du bâtiment, a priori peu appropriée pour des espaces individuels, avec des ambiances différenciées par l’éclairage, le mobilier, les textures et le choix des matériaux.

L’ambiance chaleureuse du Grand Volcan se retrouvera dès l’entrée de la médiathèque, qui propose un espace café et salon de presse, directement visible de l’extérieur grâce à la façade vitrée. Intuitif et lisible par un traitement lumineux en plafond, le parcours est ensuite ascensionnel et ponctué de balcons, de boîtes et d’alcôves comme des petits salons de lecture.



Les espaces communs :
L’entrée des deux équipements culturels majeurs se fait par une place couverte commune sur laquelle donne aussi un bar-brasserie. Un lieu de convivialité permanent, ouvert à tous les Havrais, est ainsi créé. La place couverte sera traitée en continuité des espaces extérieurs, le but étant d’inciter à entrer et traverser.








 

 

 


 


 







Les murs blancs du Volcan se parent d’une vidéo atypique à la tombée de la nuit. Diffusée par le biais de onze projecteurs de 200 000 lumens (haute définition), sur 23 m de hauteur et 160 m de circonférence, l’œuvre a nécessité dix jours d’installation. « C’est un gros challenge sur le fait que ce soit long et surtout pas cylindrique. Nous avons passé plusieurs nuits à corriger les parallaxes », explique Philippe Lacroix, directeur technique du Volcan. L’œuvre, c’est ORT , une création in situ de Kurt Hentschläger.

la Scène nationale du Havre se transforme en surface de projection pour une création multimédia à 360 degrés. Pour clôturer les festivités des 500 ans du Havre, le Volcan se mue en grand écran et présente, jusqu’au 28 octobre 2017, l’installation multimédia de Kurt Hentschläger :


Kurt Hentschläger


BIOGRAPHIE Kurt Hentschläger



 









 

Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *