Architecture Laboratoires UFR Chimie Lavoisier Paris 13ème (2006-2008) – Université Paris Diderot – Paris 7
Virginie Maneval

Share Button


Le LABORATOIRE de CHIMIE LAVOISIER  Paris 13e

Bâtiment Chimie M5B1 – ZAC Masséna : Un chantier démarré le 15 juin 2006 !

pour L’UFR de Chimie de l’Université Paris Diderot – Paris 7


Est installée sur le Campus Paris Rive Gauche, le long de la Seine, à quelques pas de la Bibliothèque François Mitterrand.. L’ensemble des activités de recherche et de formation de l’université liées aux sciences chimiques sont rassemblées pour leur plus grande part dans le bâtiment Lavoisier, ainsi que dans le bâtiment Lamarck pour ce qui concerne le pôle environnement.





Schéma d’implantation du bâtiment Lavoisier M5B1, et des bâtiments M5B2 et M6A1 universitaires qui seront construits au dessus de voies TGV. Ont été rajoutés les textes TGV et Tramway, afin de légender les tracés lignes bleues existant sur l’image source (mise en ligne par le Pavillon de l’Arsenal).



L’ouvrage universitaire Lavoisier, un bâtiment de de la ville, crée par le cabinet d’architectes X-Tu, est dédié à l’UFR de chimie (enseignement et laboratoires de recherche) de l’université Paris Diderot depuis 2008. Il est considéré comme un bâtiment emblême de l’université ouvert sur la ville, dont ‘la force architecturale oxygène et magnifie les perspectives du quartier Masséna en devenir’. Mais de manière problématique, en 2012, le bât. Lavoisier se verra enclaver par le bâtiment M5B2, dont hauteur et proximité extrême sur certaines façades enlèveront toute lumière et respiration à Lavoisier.



maquette et plan exposés pavillon de l’Arsenal (photos 12/01/10)

Le bâtiment Lavoisier M5B1, occupé depuis 2008 par l’UFR de chimie de l’université Paris Diderot Paris 7 verra passer à ses pieds le TGV en 2012, tandis que deux autres futurs bâtiments universitaires M5B2 et M6A1 en seront traversés. Le bâtiment Lavoisier se verra aussi enclavé par la nouvelle construction..




LAVOISIER, ANTOINE LAURENT (1743-1794) 

Lavoisier est né à Paris le 26 août 1743, en tant que membre d’une famille aisée. Lavoisier à Paris, fils d’un député Parlanmetosu, avec la mort de sa mère à l’âge de cinq ans avait un grand héritage. 11 ans (1754) Quatre Nations Collège à Paris (plus communément appelé le collège Mazarin) a commencé. Au cours des deux dernières années de l’école (1760-1761), il a ravivé l’intérêt pour la science et la chimie, la botanique, l’éducation en astronomie et en mathématiques reçu. Philosophie …



Antoine-Laurent Lavoisier (1743-1794)
et sa femme (Marie-Anne-Pierrette Paulze, (1758-1836)








Forte de 70 étudiants en thèse et chercheurs post-doctoraux, de plus de 140 permanents, dont 90 enseignants chercheurs et chercheurs CNRS repartis dans trois unités mixtes CNRS/Université et une équipe de l’Institut de Physique du Globe, la composante chimie de l’Université Paris Diderot bénéficie d’un trés fort potentiel scientifique, humain et technologique, par ailleurs fortement renouvelé ces dernières années.


À partir de compétences reconnues dans le domaine de la physico-chimie, de la molécule aux matériaux en passant par les surfaces, de ses outils et de ses concepts, depuis les petites molécules jusqu’à des systèmes biomimétiques complexes, voire des solides nanostructurés, l’UFR a acquis une forte reconnaissance dans le domaine de la recherche aux interfaces avec les nanosciences, les nano-biosciences, les sciences de l’environnement, comme l’illustrent notamment les nombreuses collaborations développées en France et à l’étranger, dans le monde académique comme avec le monde industriel, ainsi que les trés nombreux contrats soutenant les projets scientifiques.


L’interface avec les sciences de l’environnement s’appuie également sur un savoir faire expérimental en laboratoire, des campagnes de terrain et une expertise en modélisation, et se déploie autour de trois axes. Le premier est centré autour de l’étude des processus chimiques et biologiques dans les écosystèmes aquatiques. Le second concerne l’étude de l’environnement terrestre actuel, en relation directe avec les grandes questions environnementales : pollution atmosphérique et climat. Le troisième, enfin, correspond à l’interface entre l’exobiologie et la planétologie, et à la question de l’évolution de la matière vers des systèmes organiques complexes, dans des environnements planétaires variés.


L’UFR de Chimie dispense des formations en chimie et chimie-physique allant de la licence au doctorat, offrant des débouchés professionnels nombreux dans des domaines aujourd’hui porteurs, à bac+3 (licence professionnelle), bac+5 (master professionnel, master enseignement) et bac+8 (doctorat). Les diplômes, portés par des équipes pédagogiques trés soudées, proposent un fort encadrement des étudiants tout au long de la formation et encouragent vigoureusement la mobilité internationale.

C’est autour de cette double politique de recherche et de formation que la composante compte se développer dans les années à venir, afin de continuer à promouvoir et défendre un enseignement supérieur gratuit et ouvert à tous, et une recherche de haut niveau à l’interface des disciplines, responsable et ouverte sur la société. Le mot du directeur de l’UFR.













Un STREET ART sur le Bâtiment ! (2010)
Un collage géant sauvage signé “Nature’s Revenge » a fait son apparition en ce début janvier 2010 sur le Bâtiment universitaire Lavoisier, affichant un frelon mi-nature mi-avion de chasse, aux allures plutôt “guerrières”.

Le titre de cette création éphémère :  » Fly to the moon » .
Envole-toi sur la Lune



Photos ©Agnès Anne

 Photos ©Jean-Pierre Bertigny




 



 



 

 

 



 

 

 



 




 

 











 

Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *