Architecture Zaha Hadid – (2013) Riverside Museum Glascow, Ecosse
Virginie Maneval

Share Button

Riverside Museum Glascow, Ecosse


Officiellement inauguré le 21 juin 2011, voici le Le Musée des Transports Riverside  de Glasgow. Ce bâtiment culturel ultra moderne est un des plus récent dans la ville écossaise de Glasgow. Conçu par le cabinet Zaha Hadid Architects, ce musée est à l’origine de diverses expositions dont notamment les ancêtres automobiles, l’ingénierie des transports, la construction navale et d’autres qui sont fortement liée à l’histoire industrielle de Glasgow. Un véritable chef d’oeuvre architecturale qui est à l’image de la ville écossaise, à la pointe du design et de la technologie.

(comme un Tube de Dentifrice) Le musée, conçu par Zaha Hadid (Architects).





 

Elevation plans, coupe Riverside Museum





 


 

Glasgow Riverside Museum, Zaha Hadid Architects, 2011, Vue extérieure large de la façade riveraine




Descriptif du musée
 Ce musée a une superficie de 10.000 m2 avec 7.000 m2 de salles d’exposition. Zaha Hadid décrit l’aspect extérieur du bâtiment comme une vague ou un mouvement en plis. Les façades et les toits du bâtiment sont entièrement habillés de deux cents tonnes de zinc-titane. Entièrement vitrées, les extrémités du musée contrastent avec l’ensemble de la structure de forme sinusoïdale. En dépit de sa sophistication, le musée fait allusion à l’architecture portuaire.



Le Riverside Museum, musée écossais des transports, a été officiellement inauguré le 21 juin 2011 à Glasgow. Le musée, conçu par Zaha Hadid, a reçu le Prix du musée européen de l’année 2013 par le Forum Européen du Musée. Depuis 1977, le Forum Européen du Musée récompense chaque année un musée européen de l’année. Le prix est placé sous l’égide de la Reine Fabiola de Mora y Aragón de Belgique et il est généralement décerné en coopération avec le prix du musée du Conseil de l’Europe.

Zaha Hadid ajoute que « le musée est comme un hangar en forme de tunnel, ouvert à ses deux extrémités opposées vers la ville et vers la Clyde. Il est ainsi poreux des deux côtés par rapport à son contexte. Cependant, la connexion de l’un à l’autre s’effectue selon un parcours divergeant qui mène du monde extérieur à l’univers des pièces exposées. Médiateur entre la ville et le fleuve, le cheminement peut donc être hermétique ou poreux en fonction du plan de l’exposition. Ainsi le musée se positionne symboliquement et fonctionnellement comme ouvert et fluide dans son rapport avec son contexte et son contenu. »


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *