Bâtiment Blob Biomorphe (2001-2003) Musée d’Art Contemporain Kunsthaus Graz – Autriche
Virginie Maneval

Share Button

blob15
Le Kunsthaus Graz a ouvert ses portes en 2003

Lendkai 1, 8020 Graz, Autriche
blob03Le
musée d’art de Kunsthaus Graz,
est le musée d’art de la ville autrichienne de Graz.

Le Centre-Ville est classé patrimoine mondial culturel depuis 1999, en 2003 Graz a été choisi par l’Union européenne comme la capitale culturelle de l’Europe. Ce Guggenheim Autrichien accueillera des expositions de photographies.. Situé en plein coeur historique de la ville autrichienne de Graz, sur la rive ouest de la rivière Mur, le Kunsthaus est un centre d’art dont l’architecture organique et étrange lui a valu le surnom de « gentil alien ». Cette structure est un véritable pont entre l’historique et le moderne, il joue un rôle important pour la ville et offre plus de 2 500 m2 d’espace généreusement disposés pour des expositions d’art contemporain et divers évènements. Sa forme de bulle bleue amorphe se fond dans le patrimoine protégé et épouse même les immeubles qui l’entourent. Cette bulle est composée de 1 288 panneaux de verre acrylique semi-transparent et d’unités photovoltaïques. Une intégration osée pour une conception unique…







MAISON « Haus » d’ART « Kunst »
est le musée d’art de la ville autrichienne de Graz.



The Studio CRAB
(Cook Robotham Architectural Bureau)

Sir Peter Cook et Colin Fournier




Plan de la Coupe transversale
Au total, il y a 11 100 m² d’espace utilisable répartis sur quatre étages et un parking souterrain, partagé avec un grand magasin, pour 146 véhicules.




23a7faee9dbfd00f435111de68978cf5




La peau du bâtiment recouverte de BIX procure une singulière fusion entre l’architecture et les nouveaux médias, basée sur un concept des architectes et artistes berlinois. Le concept de parois BIX, néologisme formé à partir de Big et PIXEL, est une surface en verre acrylique sur la façade est du bâtiment regardant la Mur et le centre-ville. Elle présente un écran urbain démesuré qui sert de support pour des productions artistiques. Le projet BIX accompagne différentes expositions et ne sont pas transportée dans la zone publique, aussi l’environnement direct est défini et construit.


Son BIX médias façade conçue par Berlin designers réalités
constitue une fusion unique de la technologie de l’architecture et des médias. En effet un grand écran au milieu de la ville, il agit comme un instrument de communication de l’art.


La forme surprenante et épurée du bâtiment qui diffère radicalement de la typologie habituelle des lieux d’exposition, la plupart du temps fidèle à la tradition moderniste du « cube blanc ». L’équipe d’architectes a choisi une expression architecturale innovante dans la mouvance de ce qu’on appelle le blob architecture qu’ils plongent dans un contexte architectural du xxième siècle des faubourgs de la rivière Mur. Ce grand bâtiment appelé Friendly Alien (gentil extraterrestre) par ses auteurs Peter Cook (d’Archigram) et Colin Fournier, contraste volontairement par sa forme et ses matériaux avec le paysage de toits baroques alentour, avec leur tuiles en argile rouge, mais cependant il conserve une façade en fonte de 1847 du bâtiment d’origine.


 

blob01

blob25




blob04




L’architecte français Colin Fournier se dresse sur le toit du nouveau musée d’art moderne Graz.


Mais il est aussi devenu un jalon essentiel dans l’identité urbaine de la ville de Graz. En tant que centre d’exposition d’art contemporain, le Kunsthaus présente l’art autrichien et international à partir de 1960.

Le musée a été construit en vue des manifestations culturelles de 2003 alors que la ville était capitale européenne de la culture, et est depuis l’un des principaux monuments de la ville.

Sa programmation est spécialisée dans l’art contemporain de ces quatre dernières décennies. Installé en 2003 au bord de la rivière Mur, le musée accueille des expositions temporaires d’art multidisciplinaire, mariant design, nouveaux médias, vidéos, etc…


 


blob19


La communicating outer skin (le revêtement externe communiquant) offre aussi la possibilité d’une plate-forme d’échange très percutante pour des projets artistiques, leur permettant un dialogue avec l’environnement autour du Centre culturel. 930 anneaux fluorescents de 40 watts chacun sont implantés dans les 900 m² de la peau extérieure, avec une variation d’intensité allant de 0 à 100 % sans palier. Chaque anneau lumineux fonctionne comme un pixel pouvant être relié à un ordinateur central.
Une nouveauté est la conception de 1500 panneaux en plastique de forme différente de la façade rétro-éclairée, qui peut être utilisé comme un mur de médias.


blob06

blob14


blob16 blob17


blob24

blob20

blob09


Les lumières du revêtement du Kunsthaus deviennent des pixels d’un écran de projection géant !



 

Crédits Photos de Peter Cook et Colin Fournier.



http://realities-united.de/#PROJECT,69,1
http://blog.visualarq.com/2015/09/03/floating-architecture/

http://www.journal-du-design.fr/architecture/kunsthaus-par-sir-peter-cook-et-colin-fournier-31827/
https://www.inexhibit.com/case-studies/kunsthaus-graz/
https://www.arch2o.com/kunsthaus-graz-peter-cook-and-colin-fournier/



 + BONUS +


Mur Island, un bâtiment-île

l’ile sur la Mur de Vito Acconci  2003

Architecte Vito Acconci Studio, de New York.


Type : Amphithéâtre, café et aire de jeux

Le Studio a modélisé une île flottante artificielle sur le Mur River. Tenu par une ancre, le bâtiment mesure 47 m de long et est stabilisée par deux parcelles qui le relient à la berge. La torsion de la structure réticulaire en acier remplie de verre forme un bol en relation avec un dome. Le bol fonctionne comme amphithéâtre extérieur public, qui lorsqu’il n’est pas utilisé, agit comme une place reliant une balade autour de la rivière Mur. Le dome fonctionne comme un café/restaurant où les tables et les chaises prennent forme dans la forme initiale. Ce jeu entre dome et bol, forme finalement une vague d’acier et de verre qui coupe la rivière. Le bâtiment est donc entièrement traversable de jour et de nuit, fonctionnant comme un espace public ouvert à la ville.




Modélisation :

En partant d’une triple fonction (théâtre, café, aire de jeux), un dôme, qui devient un café et avec la torsion et la déformation de l’espace résultante, on obtient un playground. On entre sous une canopée qui se tord vers le bas pour créer des assises autour du café. Les espaces sont définit par une forme évolutive créée grâce au continuum numérique.

Matérialisation & Matériaux : acier, verre, caoutchouc, asphalte

Il n’y pas d’informations supplémentaires trouvables sur la fabrication du projet mais la construction étant pensée indépendamment de la forme, on peut supposer que la structure est un assemblage de barres d’acier permettant une grande portée en forme de vague, avec un sol coulé en béton et une structure fine en acier pour le mobilier recouvert par une épaisseur de caoutchouc bleu. Le revêtement de la passerelle, se transformant en couloir à l’intérieur de la structure, est en asphalte, permettant une continuité avec le sol public.



Café à Murinsel, île de la rivière Mur, conçu par l’architecte Vito Acconci, Graz, Styrie, Autriche



 Ce qui devait être un projet temporaire de la capitale culturelle de l’Europe, Graz 2003, est devenu une attraction.
L’artiste New-Yorkais Vito Acconci a conçu une structure en grille d’acier en forme de coquillage semi-ouvert.
La partie ouverte – un amphithéâtre pour les performances mais aussi un lieu de repos pour les amateurs de soleil. La partie couverte – un café très branché. L’île fonctionne également comme un pont entre les deux rives de la rivière Mur.







BIO: Vito Acconci
Né en 1940 dans le Bronx, Vito Acconci acquiert une reconnaissance dans le milieu artistique dès les années 1960, notamment grâce à ses performances controversées. Le corps, terrain privilégié d’expérimentation plastique, devient pour lui un moyen de dévoiler les limites psychologiques du sujet. Il le met donc inlassablement à l’épreuve, le soumettant aussi bien au plaisir qu’à la douleur. En 1970, il se filme en se brûlant les poils du torse. Un an plus tard, il se masturbe dans le sous-sol de la galerie Sonnabend en donnant à entendre ses gémissements aux visiteurs. Des gestes choquants et contestataires qui permettent à l’artiste d’éveiller le public de la passivité dans laquelle il consomme habituellement les œuvres. Ces performances influencent ensuite des artistes comme Marina Abramovic, dont les performances irrévérentes et le goût pour l’expérimentation corporelle ne sont pas sans rappeler celles de Vito Acconci. Outre la performance, l’artiste investit bien d’autres supports et médiums, dont l’écriture, la poésie, l’installation et l’architecture, qu’il développe tout au long de sa carrière. Vito Acconci s’est éteint le 27 avril à New York, sa ville natale.


 


 

 

Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *