Bulle Anish Kapoor (1954) Leviathan – Monumenta (2011) PARIS – Lucerne Festival Ark Nova (2013) Matsushima, Japon
Virginie Maneval

Share Button


Anish Kapoor (1954) Bombay, Inde, est un artiste plasticien,sculpteur de nationalité britannique.





ANISH KAPOOR

Le Site d’Anish Kapoor





Ses Œuvres

Mountain (1995)
Her Blood (1998), sculpture en acier poli qui reflète tout l’espace environnant
Sky Mirror (2001), miroir concave à Nottingham puis en 2006, nouvelle version au Rockefeller Center de New York
My Red Homeland (2003), présentée en Autriche
Ishi’s Light (2003) résine et laque, 3 150 × 2 500 × 2 240 mm, Tate Modern, Londres
Cloud Gate (2004), au Millennium Park de Chicago
Marsyas, qui a créé l’évènement à la Tate Modern
Leviathan, une sculpture cubique en plâtre
Melancholia (2005), 36 mètres de long pour une hauteur de 6,80 mètres, inspirée par le musée des Arts contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles sur le site du Grand-Hornu
Svayambh (2007), un bloc de cire rouge circulant sur des rails situés à 1,50 m du sol dans le musée des beaux-arts de Nantes dans le cadre d’Estuaire
Sans Titre (2008)
Dismemberment, Site 1 (2009), Gibbs Farm

Leviathan (2011), sculpture monumentale gonflée en PVC rouge, réalisée pour Monumenta 2011 au Grand Palais, PARIS

Tour Orbit (2011), tour métallique, emblème des Jeux olympiques d’été de 2012 de Londres
Dirty Corner (2011), réalisée à Milan, puis exposée en 2015 dans les jardins du château de Versailles

et une salle de concert gonflable. Arche Nova par Anish Kapoor et Arata Isozaki (2013)
Deux ans après un tremblement de terre majeur et un tsunami frappé au Japon, l’architecte Arata Isozaki et l’artiste Anish Kapoor ont complété une salle de concert mobile gonflable qui fera le tour des régions touchées.



Le Site d’Anish Kapoor



Leviathan (2011), sculpture monumentale gonflée en PVC rouge,
réalisée pour Monumenta 2011





MONUMENTA 2011

Anish Kapoor au Grand Palais

Leviathan du 11 mai au 23 juin 2011

Chaque année, MONUMENTA invite un artiste de renommée internationale à transformer leur vision sur la vaste Nef du Grand Palais de Paris et à créer une nouvelle œuvre spécialement pour cet espace. MONUMENTA est une interaction artistique sur une échelle inégalée, remplissant 13 500 m2 et une hauteur de 35 m.

Pour sa quatrième incarnation, le ministère français de la Culture et de la Communication a invité Anish Kapoor, l’un des plus grands artistes de sa génération, à produire un nouveau travail pour l’espace monumental de la Neuf, du 11 mai au 23 juin 2011.

Trente ans après sa première exposition à Paris, MONUMENTA marque le retour d’Anish Kapoor dans la capitale française. Il est considéré comme l’un des sculpteurs les plus importants de notre époque. Son travail a profondément élargi la portée de la sculpture contemporaine, autant par sa maîtrise de l’échelle monumentale que par la sensualité colorée et la simplicité apparente émanant de ses œuvres. Tout cela contribue à la fascination qu’ils tiennent pour le public en général, comme en témoignent, par exemple, le succès populaire de Cloud Gate à Chicago.



 LUCERNE FESTIVAL 2013 –  JAPON



Une salle de concert gonflable. Arche Nova par Anish Kapoor et Arata Isozaki (2013)



Deux ans après un tremblement de terre majeur et un tsunami frappé au Japon, l’architecte Arata Isozaki et l’artiste Anish Kapoor ont complété une salle de concert mobile gonflable qui fera le tour des régions touchées.Lucerne Festival Ark Nova 2013 à Matsushima Deux ans se sont écoulés depuis le tremblement de terre inoubliable et le tsunami survenus dans le Japon oriental.

Au fur et à mesure que le temps passe et que l’élan de la reconstruction diminue, Lucerne Festival, l’un des principaux festivals de musique d’Europe, a officiellement lancé le Lucerne Festival Ark Nova en association avec une société japonaise de gestion de concerts dans le but d’apporter de l’espoir à la musique dans des régions affligées par Le tremblement de terre du Grand Est du Japon qui a frappé le 11 mars 2011. Lucerne Festival Ark Nova 2013 à Matsushima aura lieu cet automne à Matsushima-machi, dans la préfecture de Miyagi.

L’architecte international Arata Isozaki collabore avec l’Inde et le sculpteur résident britannique Anish Kapoor pour développer une salle de concert mobile d’une capacité de 500 personnes. Dans cette salle et ses environs.

À propos de Lucerne Festival Ark Nova

Le Festival de Lucerne L’Ark Nova a été lancé immédiatement après le grand tremblement de terre du Festival de Lucerne, le festival de musique international suisse. « ARK » comme dans « Noah’s Ark », et NOVA, signifiant « new ». Dans la fameuse légende de l’Ancien Testament / Livre de la Genèse, Noé baigne sa famille et ses animaux sur une arche, et après l’évacuation des eaux, un arc-en-ciel se forme. Dans un clin d’œil à cette histoire, nous avons nommé le projet «nouvelle arche» Ark Nova avec l’espoir qu’il deviendra un symbole de rétablissement immédiatement après la grande catastrophe sismique.

Ark Nova évidemment ne peut pas transporter des personnes et des animaux pour échapper au désastre, mais nous avons conçu l’arche pour voyager emballé avec de la musique et des arts variés, du point de vue de la reconstruction à long terme de la culture et de l’esprit. Nous avons également rappelé un concept clé que le folkloriste japonais Shinobu Orikuchi a inventé comme «marebito (invités sacrés)». C’est le concept que « marebito » des terres étrangères a amené les religions et les festivals et a revitalisé la société en conséquence.

Cela pourrait également être considéré comme le principe de l’existence des arts. Ark Nova visitera toutes les régions sinistrées comme un «marebito» et générera des activités mettant l’accent sur chaque emplacement, car elle interagit avec les habitants. Bien que le projet soit né à la suite du tremblement de terre, nous visons à développer une structure qui peut s’étendre au-delà de la reconstruction pour créer « ARK NOVA », qui signifie « nouveaux arts ». Des terres étrangères ont apporté des religions et des festivals et ont revitalisé la société en conséquence. Cela pourrait également être considéré comme le principe de l’existence des arts. 

Bien que le projet soit né à la suite du tremblement de terre, nous visons à développer une structure qui peut s’étendre au-delà de la reconstruction pour créer « ARK NOVA », qui signifie « nouveaux arts ». Des terres étrangères ont apporté des religions et des festivals et ont revitalisé la société en conséquence. Cela pourrait également être considéré comme le principe de l’existence des arts. Ark Nova visitera toutes les régions sinistrées comme un «marebito» et générera des activités mettant l’accent sur chaque emplacement, car elle interagit avec les habitants. Bien que le projet soit né à la suite du tremblement de terre, nous visons à développer une structure qui peut s’étendre au-delà de la reconstruction pour créer « ARS NOVA », qui signifie « nouveaux arts ».


Aperçu de la salle de concert


La salle de concert Ark Nova créée par Arata Isozaki et Anish Kapoor est une structure à membrane gonflée qui est équipée de l’équipement de sonorisation et de son équipement. La membrane peut être repliée et l’équipement démonté et chargé sur un camion, afin de pouvoir être amené sur chaque site. L’intérieur est un espace unique et ininterrompu qui, en fonction de l’agencement de l’équipement, est un format multi-étagé qui peut accueillir divers événements d’orchestres à la musique de chambre, au jazz, aux arts de la scène ou aux expositions. Il est prévu d’assister 500 lors d’une performance d’orchestre et il est prévu d’avoir une largeur de 30m, une longueur de 36m et une hauteur maximale de 18m.




© Arch Nova – Esquisse de Kapoor et modèle d’Ark Nova.


© Arch Nova




© Arch Nova



© Arch Nova


Cette bulle lumineuse d’un bâtiment est une salle de concert gonflable appelée Ark Nova issue d’un effort collaboratif entre l’architecte Arata Isozaki et l’artiste de renommée internationale Anish Kapoor et le soutien financier d’UBS. C’est une idée rafraîchissante qui a été conçue par le Festival de Lucerne et l’agence japonaise Kajimoto pour donner l’élan et l’inspiration aux survivants du tsunami dans la région japonaise de Higashi-Nihon. La salle accueillera 500-700 spectateurs pour un programme de jazz, de danse, de musique classique et de projets d’art multimédia par des artistes bien connus du monde entier.
La forme amorphe et ludique de la salle de concert se développe à partir d’un long tunnel d’entrée, dont la peau élastique rouge s’élargit vers l’extérieur et vers le haut. L’intérieur est conçu comme un espace ouvert unique avec la scène de l’orchestre à une extrémité qui s’oppose aux sièges et au hall d’entrée à l’autre. La forme se plie sur elle-même à deux endroits, créant d’intéressantes structures en forme de colonne qui ponctuent l’espace, ce qui lui confère un dynamisme et une énergie. La coque, qui est essentiellement le bâtiment, peut être gonflée et dégonflée rapidement et peut être pliée pour faciliter le transport vers et à partir de ses nombreux lieux prévus.



Surnommée Arc Nova, imaginée par l’architecte japonais Arata Isozaki et le sculpteur britannique d’origine indienne Anish Kapoola, la structure mobile va traverser les zones du Tohoku dévastées par le séisme et le tsunami, espérant offrir un peu d’espoir et d’encouragement pour les sinistrés.
Une tournée est prévue. La représentation inaugurale se déroulera le 12 octobre 2013 à Matsushima, une ville côtière du nord-est du Japon ravagée par le tremblement de terre et le tsunami de 2011.
Le projet est une symbiose fascinante entre différents arts et cultures, architecture, design, ainsi qu’enseignement de musique. Ark Nova a été créé avec le soutien du Festival de Lucerne, et sera l’hôte de spectacles de musique d’orchestres internationaux, ainsi que de concerts traditionnels et folklorique japonais.
L’architecture gonflable se compose d’une grande membrane pourpre qui peut être rapidement gonflée et dégonflée pour faciliter son transport. Il faut environ 2 heures pour gonfler Arc Nova qui est capable d’accueillir jusqu’à 700 personnes. Les bancs en bois ont été réalisées lors d’un atelier en Août dernier par des bénévoles qui ont utilisé du bois de cèdres provenant du Temple Zuiganji de Matsushima endommagé lors du tsunami.











 

Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *