Bulle Architecture – Catherine et Patrick Marsilli – Concept (1988) Domespace – Maison Solaire Tournante
Virginie Maneval

Share Button

Le Domespace : la maison qui tourne


Domespace, une maison en bois qui tourne avec le soleil
Le Domespace est une maison d’un nouveau genre qui a été récompensée du prix de l’environnement en Allemagne en 1994. Tout est étudié dans un souci d’économie d’énergie et d’écologie.

Non seulement le «Domespace» adopte, comme son nom le suggère, la forme d’un dôme, mais encore certains modèles tournent sur leur socle, permettant de varier l’orientation selon la saison. Science-fiction ? Non. Il s’agit d’une maison somme toute «bien de chez nous», toute en bois hormis la dalle en béton, et d’un prix très accessible à condition de se faire livrer Domespace en kit et de la monter soi-même. Le montage des éléments préfabriqués est, selon les propriétaires de Domespace, à la portée d’un bon bricoleur. Certains ne possédaient auparavant aucune expérience du travail du bois.Un véritable cocon.


« Domespace » Les maisons rondes s’installent à Quimper

(Photo : archives Le Télégramme mars 2006)
Catherine et Patrick Marsilli, ont lancé le concept Domespace en 1988.
Aujourd’hui, l’entreprise quitte Scaër, pour Quimper.

La Domespace en Bretagne, vivre avec le soleil | Echo-Logis

Domespace, c’est une maison ronde, en bois, qui tourne avec le soleil. Une maison écologique ? A priori oui, de par la sélection d’essences durables et non traitées, son isolation, synonyme d’économie de chauffage, et sa rotation qui offre la possibilité de réguler la température ambiante.

Date de publication : 10/08/2009
Durée : 04:42

 

DOMESPACE International – Conception: P. MARSILLI – Photo: B. THOBY

Il y a 18 ans, Patrick Marsilli lançait le concept de Domespace, la maison ronde en bois qui tourne sur elle-même. Le prototype fut édifié à Neuziou et est aujourd’hui la maison du concepteur et de sa famille.Dans quelques mois, Domespace émigrera à Quimper. En 1994, une maison-dôme destinée à accueillir les visiteurs et à abriter les locaux administratifs de l’entreprise voit le jour rue Laennec à Scaër. Domespace se concentre sur la promotion, la conception, la commercialisation des maisons-dômes. Elle fait ensuite appel à des fournisseurs pour obtenir les différents éléments qu’elle livre à ses clients, ces derniers se chargeant eux-mêmes du montage ou le faisant effectuer par une entreprise. Jusqu’ici Domespace n’avait qu’une seule activité de fabrication. Dans quelques mois, le siège de l’entreprise sera donc transféré à Quimper.
Pas de délocalisation en République tchèque « Il n’y a pas de déplacement de l’activité en République tchèque comme cela a été écrit récemment, explique Patrick Marsilli. Nous avons des fournisseurs dans ce pays, qui nous fabriquent les couronnes métalliques. Le red cedar de la couverture vient du Canada, le liège du Portugal et les bois clairs de Scandinavie. Le fait que nous quittions Scaër a été interprété comme étant une délocalisation ». Un nouveau show-room est en cours de montage à proximité de la future rocade nord dans le quartier de Gourvily.

Plus de production de couverture Domespace a connu, au début de la décennie, des difficultés financières. La société a dû céder le leasing immobilier à un associé minoritaire qui a refusé par la suite, à une augmentation de capital. « De ce fait, nous avons été bloqués et nous n’avons pas pu développer notre activité sur Scaër, car les banques ne suivaient pas. Il nous a demandé aussi de quitter les locaux que nous utilisons actuellement rue Laennec ». Rappelons que Domespace avait acheté un terrain sur la zone de Miné-Rulan 2, toujours à Scaër, afin de construire un nouvel atelier de fabrication d’éléments de couverture. « Il n’y aura plus de production de couverture ni à Scaër ni en France, nous allons acheter les éléments de toiture ailleurs ». La société va continuer ses activités à partir de Quimper : les trois salariés administratifs conservent leur emploi, mais le menuisier a dû être licencié.



DOMESPACE International – Conception: P. MARSILLI – Photo: B. THOBY

http://www.domespace.com/fr/accueil

La forme de la construction est déjà atypique. Ronde, elle est inspirée des habitats traditionnels comme les igloos ou les yourtes et évoque la convivialité. Elle est aussi avantageuse car elle offre une isolation acoustique et thermique très efficace favorisée par sa composition en bois et est très résistante aux intempéries. La maison est en effet constituée à 90% de bois, matériau renouvelable. Elle est aussi très lumineuse car pourvue sur toute sa surface de vitre et donc très agréable à vivre. De plus, comme il n’y a pas de mur porteur, les espaces intérieurs sont modulables à l’envie. Mais son atout principal est le fait que ce soit une maison tournante. Grâce aux billes sur lesquelles est montée la maison et aux mouvements créés par l’habitant, le Domespace tourne sur lui même. Mais on peut aussi faire tourner la maison grâce au moteur-réducteur intégré. L’habitat est donc programmable par ordinateur ce qui permet à la construction de tourner avec le soleil. Ainsi, cela permet de faire des économies de chauffage en hiver et de climatisation en été. De plus, on peut s’isoler du bruit des tempêtes ou autres en positionnant les chambres du côté opposé au vent. D’un point de vue esthétique, on peut aussi changer la vision que l’on veut avoir depuis sa fenêtre. Il n’y a aucune impression que la maison tourne ; il faut prendre un point fixe pour vraiment s’en rendre compte.
DOMESPACE International – Conception: P. MARSILLI – Photo: B. THOBY



Vous allez pouvoir suivre la construction de notre Domespace maison ronde en bois rotative de 7,63 m de rayon. C’est en 2005 que le projet dans lequel nous sommes engagés maintenant à pris naissance . Nous nous documentions sur les maisons en bois et au hasard des recherches sur le net nous sommes tombés sur le site de Patrick MARSILLI.Le Domespace semblait correspondre à ce que nous cherchions, la chaleur et la beauté du bois combiné à une maison économe en énergie du fait de sa forme se rapprochant de la sphère.Sphérique comme une montgolfière qui offre un minimum de surface de déperdition de chaleur par rapport au volume intérieur contenu.Depuis 2005 la hausse du prix de l’énergie n’a fait que conforter notre choix….Novembre 2005 première rencontre avec Patrick Marsilli et une maison Domespace à Scaer. Le concept répondait à ce que nous attendions en tous points. En février 2006 acquisition d’une ferme abandonnée depuis 20 ans (à 500 m de notre domicile actuelle) ou nous pouvions à la fois construire notre Domespace et rénover des batiments pour abriter l’activité montgolfière,atelier de réparation et stockage de tous les ballons et nacelles. Ensuite se sont enchainés sur 2 ans des visites de plusieurs tailles uniquement dans la gamme harmonique car ce concept pour nous ne pouvait s’inscrire que dans la rotation de la maison pour profiter au mieux de l’énergie fournie par le soleil. Visites de Domespaces agés de 15 ans,E 7,20 en cours de finition à Saintes ,Domespace Grill de Guéret, E8,71 à Anemasse , E 7.63 en Bretagne et le nouveau Domespace 8.71 de la société à Quimper. Notre choix s’est finalement arrêté sur un harmonique 7,63 avec pour chauffage un tout petit poêle de masse rond en son centre. Novembre 2007 demande de Certificat d’Urbanisme accepté début Janvier 2008.Février -Mars 2008 élaboration des plans et du dossier de permis de construire avec Patrick Frydmann architecte ayant une connaissance approfondie du concept de la maison Domespace. Dépot de la demande de permis de construire début Avril 2008 et 21 Mai 2008 permis de construire accordé. Ce qui fait dire que l’obtention d’un permis de construire pour un Domespace n’est pas plus compliqué que pour tout autre type de maison. Au préalable sur les conseils de Patrick Marsilli et Patrick Frydmann nous avions rencontré le maire de Cerizay et le responsable de la communauté de commune ayant mis en place le PLU sur la commune et gérant les dossiers de permis de construire. A la suite de toutes ses rencontres les différents interlocuteurs étaient favorables au projet d’autant plus que le concept répondait aux préoccupations actuelles en termes d’habitat écologique et économe en énergie. Livraison des premiers éléments décembre 2008 ou janvier 2009…succès du Domespace oblige.Nous avons donc 6 mois pour préparer les alentours,couler la dalle béton,faire les différentes tranchées techniques,puit canadien,arrivée d’eau et électricité,fosse septique avec épuration par plantes macrophytes.



Domespace, une maison en bois qui tourne avec le soleil

Le montage des éléments préfabriqués est à la portée d’un bon bricoleur.
Le montage des éléments préfabriqués est, selon les propriétaires de Domespace, à la portée d’un bon bricoleur. Certains ne possédaient auparavant aucune expérience du travail du bois.

« Les pièces de bois sont très bien ajustées. Il faut être très rigoureux sur l’ordre de montage des matériaux et attendre d’avoir tout reçu avant de commencer le chantier. La dalle centrale et son chemin de roulement nécessitent une grande précision, une horizontalité parfaite. Au total, la réalisation a pris sept mois, sur le temps de loisirs avec l’aide de deux personnes ! Cela vaut la peine car un Domespace livré clés en main et monté par une entreprise coûte à peu près le double ». témoigne un propriétaire.



Exemple d’aménagement 14 pans RDC // http://www.maison-de-cedre.fr/ronde/



Domespace crée la nouvelle génération de maisons respectueuses de l’environnement avec SolidWorks – SOLIDWORKS France

Il y a de nombreuses années, je voulais devenir architecte. Je travaillais dans une entreprise et j’avais suivi brièvement quelques cours dans une école d’architecture avant de me rendre compte que mes capacités de création n’étaient pas au niveau requis. Si j’avais pu faire ce que je voulais à l’époque, toutes les structures construites aujourd’hui auraient une orientation et des angles rappelant l’école Bauhaus. J’ai toujours été intéressé par l’activité de conception des bâtiments et c’est pour ça que j’ai trouvé intéressant que l’entreprise française, Domespace, figure parmi les clients de SolidWorks.

Domespace International conçoit et construit des maisons respectueuses de l’environnement en forme de dôme. Pour cette entreprise, la forme de dôme est plus en harmonie avec la nature, exploite le rayonnement solaire de manière optimale, et réagit mieux aux forces sismiques et cycloniques que les structures angulaires. Certains modèles prévoient même une rotation des structures extérieures des maisons de manière à suivre le soleil en hiver et exploiter au maximum ses rayons et sa chaleur, ou encore pour profiter davantage de l’ombre et de la fraîcheur en été.

Domespace s’appuie sur SolidWorks Professional pour développer les concepts, sur SolidWorks Premium pour concevoir les structures, et sur SolidWorks Flow Simulation pour étudier l’écoulement d’air et les conditions environnementales. Ils sont parvenus à réduire de moitié leurs délais de commercialisation et coûts de développement. Dans une étude de cas présentée sur notre site Web, Benjamin Thoby, responsable Informatique – Recherche et développement, explique comment la technologie de conception 3D et de simulation a permis à Domespace de lancer sa production de maisons respectueuses de l’environnement, référence dans l’industrie, dans les meilleures conditions. Votre domaine d’activité est peut-être différent de l’AEC, mais ces informations pourraient quand même vous intéresser.

Extrait du programme « Archi à l’ouest » qui nous emmène à la découverte des maisons « domespace », des maisons qui tournent sur elles-même pour suivre la courbe du soleil.

Écolo convaincu, végétarien pur et dur, Hervé Juste vit quasiment en ermite, entouré de ses chats, dans un maison en bois en forme de soucoupe volante, au Castera, près de Toulouse. Reportage.
Forestier dans l’administration des Eaux et Forêts, à Toulouse, il a toujours rêvé de vivre dans une maison en bois. Un jour, son épouse et lui tombent sur le premier numéro d’une revue d’architecture consacré à ce type de construction : c’est le coup de coeur ! Plusieurs années après, grâce à une aide financière proposée par ses parents, le rêve se réalise ! Il obtient, non sans mal d’ailleurs, le permis de construire.
Ce visiteur, après avoir dûment ôté ses chaussures (le maître de maison se déplace lui-même pieds nus sur le beau parquet blond -de l’épicea…), découvre d’abord la vaste « pièce de vie ». Il est tout de suite intrigué par la présence de cordes à noeuds accrochées au plafond, et par celle d’une série de barreaux se succédant du sol au plafond, sur la droite, l’ensemble épousant la courbe de la paroi ! Ces dispositifs sont les moyens préférés de l’hôte des lieux, plutôt sportif, pour accéder à l’étage : en quelques secondes, devant les yeux ébahis du visiteur, il parcourt les barreaux de l’échelle, le corps suspendu à la paroi, tel un nouveau Tarzan ! « J’ai toujours aimé grimper dans les arbres », nous confie-t-il…ce visiteur, après avoir dûment ôté ses chaussures (le maître de maison se déplace lui-même pieds nus sur le beau parquet blond -de l’épicea…), découvre d’abord la vaste « pièce de vie ». Il est tout de suite intrigué par la présence de cordes à noeuds accrochées au plafond, et par celle d’une série de barreaux se succédant du sol au plafond, sur la droite, l’ensemble épousant la courbe de la paroi ! Ces dispositifs sont les moyens préférés de l’hôte des lieux, plutôt sportif, pour accéder à l’étage : en quelques secondes, devant les yeux ébahis du visiteur, il parcourt les barreaux de l’échelle, le corps suspendu à la paroi, tel un nouveau Tarzan ! « J’ai toujours aimé grimper dans les arbres », nous confie-t-il…



 



Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *