Bulle Architecture – (2002) La Falkirk wheel – Ascenseur Rotatif – Royaume-Uni (Ecosse)
Virginie Maneval

Share Button

La Falkirk Wheel

L’ascenseur à bateaux rotatif unique au monde

« Cela fonctionne sur le principe d’Archimède de déplacement. Autrement dit, la masse du bateau à voile dans la gondole déplacera un volume exactement proportionnel d’eau de telle sorte que la combinaison finale de bateau plus l’eau équilibre la masse totale d’origine ».


La Roue de Falkirk – Comment ça marche?

La Roue de Falkirk se trouve au bout d’un aqueduc en béton armé qui relie, via le tunnel Roughcastle et d’ une serrure à double escalier, à l’Union Canal. Bateaux entrant gondole supérieure de la roue sont abaissés, ainsi que l’eau qu’ils flottent dans, dans le bassin ci – dessous. Dans le même temps, un poids égal monte, levé dans l’autre nacelle. Cela fonctionne sur le principe d’ Archimède de déplacement. Autrement dit, la masse du bateau à voile dans la gondole déplacera un volume exactement proportionnel d’eau de telle sorte que la combinaison finale de «bateau plus l’eau ‘équilibre la masse totale d’origine. Chaque nacelle tourne sur des petites roues qui entrent dans un rail courbe fixé sur le bord interne de l’ouverture sur chacun des bras. En théorie, cela devrait être suffisant pour veiller à ce qu’ils restent toujours à l’horizontale, mais tout frottement ou un mouvement brusque pourrait entraîner la nacelle pour coller ou incliner. Pour veiller à ce que cela ne pourrait jamais se produire et que l’eau et les bateaux restent toujours parfaitement de niveau tout au long de l’ensemble du cycle, une série de rouages liés agit comme un back up. Caché à chaque extrémité, derrière le bras le plus proche de l’aqueduc, sont deux pignons de diamètre 8m à laquelle une extrémité de chaque gondole est attaché. Un troisième rouage de taille, exactement équivalente est dans le centre, rattaché au principal montant fixe. Deux dents plus petites sont montés dans les espaces entre, chaque rouage ayant des dents qui entrent dans la dent adjacente et poussent les uns contre les autres, tournant autour d’ une une centrale fixe. Les deux gondoles, étant fixés sur les roues dentées extérieures, va donc tourner exactement à la même vitesse, mais dans le sens opposé à la roue.Compte tenu de l’équilibrage précis des télécabines et ce système simple mais intelligent de dents, une très petite quantité d’énergie est en fait alors nécessaire pour faire tourner la roue. En effet, il est un groupe de dix moteurs hydrauliques situés à l’ intérieur de la colonne centrale qui fournissent la petite quantité, il suffit de 1,5kW, d’électricité à tourner.

La Falkirk Wheel ou Roue de Falkirk est un ascenseur à bateaux rotatif, situé en Ecosse, à Falkirk, non loin d’Edimbourg, qui relie le Forth and Clyde Canal à l’Union Canal. Cet ascenseur très spectaculaire est récent, puisqu’inauguré par la Reine Elisabeth lors de son Jubilée d’Or, le 24 mai 2002.

La Falkirk Wheel a permis la mise en valeur des canaux du centre-Ecosse, en reliant Glasgow (Atlantique) à Édimbourg (Mer du Nord). Il a remplacé un ancien escalier d’écluses abandonné en 1933, qui consistait en 11 écluses successives, dont chaque passage nécessitait… 3500 tonnes d’eau !!

La Falkirk Wheel permet d’élever les bateaux de 24 m en une seule fois, mais l’Union Canal étant encore situé en contrebas de 11 m, les bateaux fluviaux et autres péniches doivent encore franchir deux écluses pour le rejoindre. Le concept de la Falkirk Wheel est unique au monde, qui est devenue une attracton en soi, attirant de très nombreux touristes. A noter que la Grande-Bretagne accueille à Anderton le plus vieil ascenseur à bateau au monde, construit en 1875, mais selon un concept bien plus classique.



La Falkirk Wheel est un spectaculaire ascenseur à bateaux rotatif d’un diamètre de 35 mètres, qui a remplacé un ancien système de longs et laborieux passages de 11 écluses qui s’étalaient sur une journée. Démonté en 1933 car tombé en désuétude, le système était resté sans projet de remplacement et les canaux demeuraient fermés.

Le rétablissement d’une voie navigable entre la Mer du Nord et l’Océan Atlantique attendra jusqu’en 2002, année de la mise en service de la Falkirk Wheel. 20 architectes et ingénieurs pour un tour de manège à 98 millions de francs.Sous la direction de Tony Kettle de l’agence RMJM, une équipe de 20 ingénieurs et architectes expérimentés sont mis à contribution pour repenser l’esthétique et le design général d’un premier projet qui ressemblait à une grande roue de foire, avec quatre nacelles. Après un été de recherches, Kettle utilise les legos de sa fille de 8 ans pour présenter la maquette finale, jugée « très gracieuse ». Le projet est adopté et financé par British Waterways, Scottish Enterprise et divers fonds européens. Le sol sur lequel doit être posée la roue abritait autrefois des mines d’argile et de charbon ainsi qu’une usine de goudron polluante. Des pieux de 30 x 22 mètres doivent donc être mis en œuvre pour atteindre la roche-mère et stabiliser l’ancrage. Du fait du mouvement de bascule de la roue, la masse imposée à la structure étant changeante, des tronçons ont été boulonnés plutôt que soudés pour éviter d’éventuels risques de fissures. 14 000 boulons et 45 000 trous de boulons ont été nécessaires.
Un pont-canal inconstructible D’abord qualifié d’« inconstructible » le pont vit finalement sa construction se réaliser grâce à des barres d’armature de 40 mm. Deux des bras de la roue sont rattachés à l’essieu central de 3.8 m de diamètre et de 28 m de long. Aux extrémités des bras sont situés des caissons de 250 000 litres d’eau qui transportent à chaque passage une masse totale de 500 tonnes. Au poids des bateaux et de l’eau s’ajoute celui de la nacelle elle-même, soit environ 50 tonnes. Le niveau d’eau doit être maintenu identique de chaque côté afin d’équilibrer la masse aux deux extrémités du bras. Quand le bateau se place dans la nacelle, la masse de l’eau qui en sort est équivalente. Ce qui est rendu possible en maintenant le niveau d’eau dans un intervalle d’environ 37 mm de chaque côté grâce à un système informatique étendu à l’ensemble du site. Ce système contient notamment des détecteurs du niveau d’eau ainsi que des pompes et des écluses automatisées. L’alimentation des dix moteurs hydrauliques ne demande que 22,5 kilowatts, soit 1,5kWh par bascule, ce qui correspond à l’énergie qu’il faut pour porter à ébullition huit bouilloires.


Le bassin en construction en 2001



Falkirk Wheel Side 2004.

Documentaire 8: 02
Pour franchir des déclivités, les canaux se sont dotés d’écluses, parfois fort nombreuses et rapprochées. L’ascenseur à bateaux est une autre technique plus impressionnante.La roue monte des bateaux à 35 mètres vers un autre canal en seulement 4 minutes.

 

La Roue en mouvement. Le bâtiment sur la droite est le centre d’accueil des visiteurs.
La fosse à sec est visible au centre.

L’engrenage du bras.


  

Das Wheel im Zoom, leider falsch gedreht, das Schiff war in der anderen Gondel

5:02 – Falkirk Wheel – 1er Juin 2016. Le bateau Lift Falkirk Wheel qui rejoint le canal Union à la Forth & Clyde. Tourné en utilisant un 3A Phantom et une Osmo.

 

Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *