Bulle six Coques Prisunic orange – Jean Benjamin Maneval 1967
Marc

Share Button

 

La problématique

Créer une boutique de démonstration itinérante, pratique, esthétique, et ingénieuse pour renseigner la future clientèle avant l’ouverture d’un nouveau magasin Prisunic.

La boutique sera placée devant ou à proximité du chantier du futur magasin. Elle renseignera sur les collections, les prix et son organisation.

L’itinérance

L’itinérance suppose de la mobilité et par défaut ce n’est pas l’atout principal de la Bulle six Coques. Mais c’était sans compter sur la sagacité de Jean Benjamin Maneval.

Comment déplacer facilement une Bulle de 36 m2, de 9,70m de long (escalier compris), 6,90m de large et 4,20m de haut pour un poids total d’environ 3500 kg ?

La solution est pourtant simple, il suffit de placer la Bulle six Coques sur une remorque solidaire, équipée de roues, comme une caravane. Seules les coques n°1 et n°4 seront fixées sur cette remorque à 4 roues. A chaque déplacement, il faudra 2 camions plateaux, le premier avec le côté gauche de la Bulle, soit les coques n°2 et n°3, qui tirera aussi la remorque et un deuxième camion qui accueillera le côté droit de la Bulle, soit les coques n°5 et n°6.

 

Un chariot à roulettes spécial sera aussi créé pour l’occasion, une deuxième remorque en fait, elle permettra aux 2 chauffeurs avec un assistant supplémentaire de monter la bulle à eux 3 en très peu de temps.


Pour installer une bulle sur ce chariot, il suffit de la basculer dessus, sans avoir à la soulever. Le chariot a été calculé pour faire correspondre la hauteur de la coque transportée avec celles déjà en place sur la remorque. Le montage en est ainsi facilité. Cette remorque sera tirée par le deuxième camion.


L’ensemble camions/remorque peut se déplacer sur des routes à une vitesse de 60 km/h maximum.
Lorsque la Bulle six Coques est démontée, 6 barres de maintiens entre les coques n°1 et n°4 sont installées, 2 en haut, 2 au milieu et 2 en bas.

L’accès

Etant donné la fonction commerciale de la Bulle six Coques, il fallait lui offrir une grande porte. Sur cette Bulle six Coques Prisunic l’accès se fera par une des baies ouvrante. Et plus particulièrement celle de la coque n°1, située à l’arrière de la remorque, sur laquelle sera fixé l’escalier de 1,80m de large avec 7 marches.
Une deuxième baie ouvrante sera présente, elle servira de sortie de secours si le besoin se faisait sentir. Mais sans escalier…

Les ouvertures

Nous avons parlé des baies ouvrantes, mais en fait 5 des 6 coques sont équipées de baies, la coque n°4 est, elle, équipée de 2 fenêtres ouvrantes.

Le Gyrophare

Faire de la pub pour des magasins c’est bien, mais être vu de loin c’est mieux !
Un gyrophare (ou Flashing light) sera monté sur une perche de 13,00m de haut pour bien voir la boutique de démonstration !

La Bulle plastique

Étudiée et conçue par l’architecte urbaniste Jean Benjamin Maneval (1923-1986).

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, elle est en forme d’étoile à 6 alvéoles et parfaitement symétrique construite en sandwich en fibre de verre et mis en place dans des moules, une mousse polyuréthane constitue le centre du sandwich.
Chaque alvéole ou coque forme le plancher, le mur et le plafond et dispose d’une jonction verticale tout autour. Cette jonction permet d’assembler les coques ensembles au moyen de boulons (vis + écrou).
Un joint plastique d’étanchéité vient s’insérer entre chaque coque. Un dôme hexagonal sera vissé sur le dessus, l’extérieur du dôme est circulaire.

Sur ce modèle de Bulle six Coques, la base est fixée sur une remorque à 4 roues, mais l’ensemble peut aussi être solidaire d’une structure métallique. A l’origine, la bulle a été conçue pour être fixée sur une fondation hexagonale en béton.

Une Bulle six Coque vitrine !

Des présentoirs circulaires sont disposés dans la bulle et rendent la marchandise présentée visible aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur.

Une cuisine est présente dans la bulle n°4, celle à fenêtres, aussi petite qu’elle soit, elle comprend tout l’équipement d’une cuisine moderne, soit :

  • Des plaques chauffantes avec une hotte aspirante
  • Un évier avec broyeur d’ordures et chauffe-eau
  • Un réfrigérateur et un congélateur
  • Un chauffe-plat et ouvre-boîte électrique
  • Des tiroirs et place pour des rangements
  • Un téléphone pour les commandes

Le coin beauté est équipé pour présenter les articles de parfumerie et pour la démonstration de soins de beauté, il comprend :

  • Une chaise et un fauteuil pivotant
  • Un meuble-présentoir avec lavabo et miroir réglable
  • Un climatiseur

La forme inhabituelle de la boutique éveille l’intérêt et attire les passants. Les couleurs vives à l’extérieur comme à l’intérieur donnent une apparence de gaieté.

Après la fermeture, la boutique reste animée par des projections de diapositives et de textes en mouvement vues de l’extérieur à travers les baies vitrées.

Concept et mobilier

Gérard Ifer et Rudi Meyer (ou Rudolf), tous les deux Suisses, sont les concepteurs de l’idée générale et ont aussi conçu le mobilier pour Prisunic.

En conclusion

Ce modèle de Bulle six Coques représente une heureuse combinaison entre idée créatrice, esprit pionnier, raffinement technique, adaptation aux exigences de la vie pratique, exécution artistique harmonieuse et élégante. Il mérite d’être apprécié comme une contribution positive au développement de l’architecture avant-gardiste.

Sources

  • Conception Internationale d’expositions – Hans Neuburg (1969)
  • Gérard Ifert – Rudi Meyer ENSAD 2010
  • Das Werk : Architektur und Kunst 55 (1968)
  • The Development of Novel Construction Methods Utilizing Bio‐based Polymer Composite Materials – Robert Pavlik (2011)
  • Plan Jean Benjamin Maneval

C’est probablement suite à cet article que Gérard Ifer a choisi d’utiliser une Bulle six Coques dans l’opération de Prisunic…

Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *