Bulles Architecture – Inventeur Eric Wasser – Heliodome (2011)-Maison Solaire Passive Bioclimatique –
Virginie Maneval

Share Button

(Crash) d’un OVNI en Alsace – L’HELIODÔME

L’HELIODÔME

http://www.heliodome.com/equipe.html

M. Éric Wasser (Concepteur)

Plein Sud – Extrait

Crash d'un OVNI en Alsace!Heureusement le créateur de l' heliodome s'est chargé de le transformer en une magnifique maison.RDV à 15h sur France 5 !!Cosswiller

Publié par Écho-logis sur lundi 20 mars 2017

 

 

Une maison solaire passive ou maison passive est une habitation conçue pour bénéficier au maximum du rayonnement solaire, grâce à sa conception (forme, orientation, répartition des ouvertures, isolation, inertie thermique…), de la qualité de ses composants (murs, toiture, sol, fenêtres et portes…) et d’une ventilation performante pour maîtriser les apports d’air et le degré d’humidité. Elle offre par la constance de sa température intérieure et les très faibles écarts de température entre air et parois (murs, vitrages…) un grand confort et ses grandes ouvertures vers le sud lui donnent une très grande luminosité. Elle est aussi particulièrement saine par la maîtrise de l’hygrométrie intérieure et le bon renouvellement de l’air. En Allemagne, elle répond aux exigences d’un label « Passivhaus » délivré par le Passivhaus Institut qui a pour exigence essentielle une consommation d’énergie de chauffage, pour le bâtiment, inférieure à 15 kWh/m² par an.

Conception La maison solaire passive est conçue pour éviter toute déperdition thermique et profiter au maximum des apports thermiques du soleil. Sa conception est parfois dénommée architecture bioclimatique et sa réalisation une écoconstruction. Sa forme est compacte pour réduire la surface d’échange et toute protubérance pouvant servir de « radiateur » (comme les balcons liés à la structure) est prohibée. Sa façade est tournée vers le soleil (façade sud dans l’hémisphère nord) et ses ouvertures sont majoritairement placées dans cette façade. Des ouvertures moins nombreuses et plus petites peuvent être pratiquées dans les façades est et ouest et la façade nord n’en a pas ou très peu. L’enveloppe (murs, toiture, dalle sur sol ou cave) est isolée avec soin pour réduire les échanges thermiques avec l’extérieur (300 mm d’équivalent laine de verre pour les murs, 400 mm pour la toiture, 200 mm pour le sol environ). Les ponts thermiques (par exemple les dalles de balcon si courantes dans l’architecture actuelle) doivent être bannies et leur suppression doit être le souci à la fois du concepteur (architecte) et de tous les intervenants dans la réalisation de la maçonnerie, pose de l’isolation et des cloisons de doublage, des chapes et des plafonds. L’enveloppe doit aussi être parfaitement étanche pour éliminer les entrées ou sorties d’air intempestives (par exemple un passage de câble électrique ou d’un tuyau à travers l’isolation). Les ouvertures doivent aussi être très bien isolées et étanches pour assurer la cohérence des échanges thermiques avec les qualités de l’enveloppe (double fenêtre à double vitrage, triple vitrage peu émissif). Afin de réguler la température intérieure (comme l’éclairage solaire n’est pas permanent, cycle diurne ou période de faible ensoleillement dû à la couverture nuageuse, canicule l’été) une inertie thermique minimale est indispensable pour stocker les apports solaires (ou la fraîcheur nocturne l’été) dans les murs, dalles, stock thermique. L’autre terme de l’échange thermique est le renouvellement de l’air intérieur pour la respiration des habitants, la cuisine, l’hygiène. La ventilation est impérativement contrôlée et adaptée aux besoins, et en période froide la chaleur de l’air rejeté est récupérée dans un échangeur double flux de rendement supérieur ou égal à 80 %. La régulation de la ventilation est faite à partir de l’hygrométrie de l’air (qui signale simplement la présence humaine dans une chambre, la production de vapeur dans une salle d’eau ou une cuisine). Le tracé des conduites de ventilation et le choix des diamètres doit primer dans la conception architecturale et technique afin de maîtriser les pertes de charges et limiter la puissance des ventilateurs (total inférieur à 50 W) qui fonctionnent en permanence, judicieusement alimentés par des panneaux photovoltaïques en tampon avec des batteries, le secteur en secours. Cette ventilation couplée à l’inertie thermique permet aussi un excellent confort d’été en réduisant les surchauffes estivales (en pratiquant par exemple la surventilation la nuit afin de rafraîchir murs et dalles). On peut aussi associer un échangeur air/sol (puits provençal ou puits canadien) sur l’arrivée d’air neuf pour préchauffer cet air en saison froide ou le rafraîchir en saison chaude, car la température du sol est de moins en moins variable à profondeur croissante (en pratique à 1.5 ou 2 m la variation annuelle n’est plus que de 2 à 6 °C par rapport à la température moyenne annuelle de l’air).

Stratégie d’économie d’énergie En Europe, une stratégie basée sur l’énergie solaire passive est bien plus performante que le système de pompe à chaleur, la domotique ou encore l’énergie solaire active (photovoltaïque ou thermique). Le surcoût est faible (5 à 15 %) et compensé par des aides en Allemagne, Belgique et Autriche, et le retour sur investissement est relativement rapide (5 à 10 ans). Il est important également que l’énergie totale dépensée par le bâtiment ne dépasse pas non plus un certain seuil, afin que les efforts établis au niveau du chauffage ne soient pas annulés par une surconsommation d’électricité ou par un mauvais système de chauffage de l’eau. Une construction répondant au label Habitat passif consomme jusqu’à dix fois moins d’énergie qu’une maison standard pour son chauffage et la production d’eau chaude. Ce type d’habitat est peu gourmand en énergie et produit peu de gaz à effet de serre.



Visite Virtuelle du Projet de Maison Solaire Heliodome de janvier 2003

L’HELIODOME

http://www.heliodome.com/




Heliodome 80m² à Erschmatt, Septembre 2013, Inauguration du 1er Héliodome en Valais,Suisse

Maison Heliodome Par Eric Wasser – La Dent Blanche, Suisse –
La maison suisse, installée à 1.250 mètres d’altitude face à la Dent Blanche, a bénéficié d’une étude d’intégration particulière. Elle dispose notamment d’une toiture végétalisée.


Herbert Lotscher, un Projet au Cœur

A la découverte du concept Heliodome, M. Herbert Lotscher en retint une évidence, ce sera son nid.
Ces recherches de terrains le conduisirent à réaliser son projet à Ershmatt, 1250m d’altitude, face à la Dent Blanche.
Ce site exceptionnel était destiné à l’accueil du nid de « l’oiseau » Herbert Lötscher.

C’est au sein de l’équipe Heliodome, à l’écoute des souhaits et désirs d’Herbert Lötscher et de Gabriella, son épouse, qu’Eric Wasser et Rémi Mathey ont élaboré le concept global et les détails du projet.

Dessins, maquette, modélisations 3D et intégration paysagère furent nécessaire pour insérer l’Heliodome dans ce versant de montagne au fort dénivelé.
Perspectives de l’integration du projet dans son site montagneux
Durant cette phase de préparation, Herbert et Gabriela Lotscher furent accompagné et conseillé par Eric Wasser avec l’appui de Kurt Schelling, ingénieur maitre d’œuvre, dans la recherche des Entreprises, visitant et analysant leurs compétences.
L’équipe Heliodome put alors leur fournir plans de détails et descriptifs en vue de faire réaliser des chiffrages précis pour Mme & M. Lötscher.
Le montage administratif de dossier de demande de permis de construire fut confié à Fabienne Heinzmann, architecte.
2013, année de la réalisation
Chantier de Construction Heliodome Erschmatt
Dès l’automne 2012, sous l’impulsion et la direction de M. Schelling, les travaux de terrassements, mené par Bregy Ernst AG, purent débuter.
Apres un très long hiver, le chantier redémarra par les travaux de gros-œuvre béton réalisé par Mathieu J.-J. und Sohn GmbH, de Agarn.
Dès juin 2013, les équipes de Zimmerei Brawand posèrent la charpente taillée avec une très grande précision dans leur atelier de Grindelwald et dont le dimensionnement structurel avait été validé en amont par M. Mathieu Carlo de Turtmann.
Avancement des travaux au Solstice d’été 2013
Dans le même temps, Schmid-Holzcreation de Grindenwald posèrent les grands verres en triple vitrage de la façade sud. L’étanchéité et la végétalisation de la toiture furent confié à Kippel Leo und Sohne Ag, entreprise des techniques du bâtiment de Leuk-Stadt, en charge également de l’électricité et des sanitaires.
C’est Hefe Meubles de Sierre qui est en charge de l’aménagement intérieur pour offrir à Mme & M. Lötscher tout le confort que mérite leur projet.
Ce Chantier, a donné lieu également à un reportage sur la chaine Suisse SRF1 dans l’émission « 10vor10 »

M. Lötscher y présente sa démarche personnel et explique son choix pour l’Heliodome d’Eric Wasser.

Heliodome . 10 rue du Diebach 67310 Cosswiller . Tel-Fax 03 88 87 09 66 . contact@heliodome.com




http://www.cartesfrance.fr/carte-france-ville/67077_Cosswiller.html

Cosswiller est un petit village du nord est de la France.
Le village est situé dans le département du Bas-Rhin en région Alsace. Le village de Cosswiller appartient à l’arrondissement de Molsheim et au canton de Wasselonne.
Le code postal du village de Cosswiller est le 67310 et son code Insee est le 67077.
Les habitants de Cosswiller se nomment les Cosswillerois et les Cosswilleroises.

Le Heliodome est une maison solaire bioclimatique construite à Cosswiller, près de Strasbourg en Alsace, le 4 Août 2011. La maison est conçue comme un cadran solaire géant en trois dimensions, située sur un angle fixe par rapport aux mouvements du soleil, cela fournit de l’ombre pendant les mois d’été, en gardant une température intérieure fraîche, et en automne, en hiver et au printemps le soleil pénètre par les grandes fenêtres et réchauffe l’espace de vie.

 

Rencontre avec Eric Wasser, inventeur de l’héliodome, un maison adaptée à la trajectoire du soleil en toute saison.

(Sous Titré Français) Direction le Bas-Rhin pour découvrir l’ovni d’un meilleur ouvrier de France. Cet ébéniste de génie a bâti une maison qui suit la course du soleil. Si vous aimez l’audace, la maitrise du travail du bois et les économies d’énergie, vous allez adorer cette œuvre à ciel ouvert.

Devant la maison experimentale l’Héliodôme à Cosswiller
Rallye touristique des Rutilantes d’Alsace du 28 08 2011



http://www.club-vosgien-wissembourg.com/Fr/Sorties_mercredi_CVW_2013.html



L’Heliodome de Herbert Lötscher –
Herbert est un artisan non conventionnel, passionné de beaux objets. Calqué sur l’Oloide, son Heliodome capte une belle portion de l’énergie solaire propre à Erschmatt. Visite musicale d’oiseaux.


Reportage diffusé dans le 19/20 de France 3 Alsace le 21 octobre 2010.
Ce sujet couvre la fête organisée dans l’Heliodome pour célébrer le Clos-Couvert du premier Heliodome.
Vous pourrez y suivre une interview de M. Rémi Mammosser, directeur de Énergies & Bâtiments.
Un sujet de Mme Sabine Pfeiffer, France3 Alsace.



Les Concerts à L’Héliodome

http://www.heliodome.com/actualites.html
Les Actualités de l’Heliodome

Les Heures Musicales de l’Heliodome
Dimanche 22 Janvier
16h Concert à l’Heliodome de Cosswiller

Pour vous souhaiter une excellente nouvelle année, la saison des Heures Musicales se poursuit le dimanche 22 janvier 2017 à 16h avec un concert de musique de chambre à ne pas manquer :
Terzetto opus 74 d’Antonin Dvorak
Quintette opus 115 pour clarinette de Johannes Brahms
Alain Toiron, clarinette
Ryoko Yano et Adela Urcan, violons
Julie Fuchs, alto
Alexander Somov, violoncelle

Ces cinq musiciens d’envergure internationale se réunissent pour notre plus grand plaisir autour de ce beau programme. Au plaisir de vous accueillir nombreux



Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *