Bulle Silo 13 Vib Architecture (2014) Centre de Distribution de Ciment – PARIS 13e
Virginie Maneval

Share Button


Durée 11:18 – Paris Rive Gauche Aménagement de Tolbiac Sud – Phasage des travaux de constructions du secteur entre la rue du Chevaleret et l’avenue de France, Paris 13e.



Quartier Bruneseau – Le réinventer ? Projet –



SILO 13

JUILLET 2012 – perspective des 5 silos du projet | ©vib



Vib Architecture



(Livraisons Avril – Fini en Mai 2014)
Centre de distribution de ciment | Paris 13e
Surface site : 8 000 m² SHON
Site : ZAC Paris Rive Gauche – Paris 13ème


Les silos Calcia, infrastructure imaginée comme une sculpture urbaine, ont été conçus par l’agence VIB Architecture /Bettina Ballus et Franck Vialet.
Ils ont rapidement marqué le territoire de Paris Rive Gauche par l’originalité de leur architecture, faisant appel à de nombreux procédés constructifs inédits.
Les deux grands silos et la liaison verticale ont été construit avec un procédé de coffrage glissant.
A raison de 2,5 cm par heure, il aura fallu trois semaines de travail ininterrompu, jour et nuit, en février puis en juin 2013, pour les réaliser.



Construction et conception d’un centre de distribution de ciment, implanté à moins de 5 mètres du périphérique de Paris, dans le nouveau quartier Bruneseau, un contexte urbain évoluant rapidement au bout de l’Avenue de France dans l’Extrême-Orient parisien. Cinq silos de 37 m de hauteur ont été construits pour différentes parties du programme: un pour les bureaux dans la rue, un autre pour un centre de contrôle de la qualité, un pour l’escalier vertical (escalier + ascenseur) et deux grands silos jusqu’à 6 qualités différentes.

Le site est relié à la voie ferrée d’Austerlitz mais est de très petite taille. Pour cette raison, une partie du programme est construite soit en dessous du périphérique ou sur les jambes, en partie au-dessus de la rue. Le projet fait face à l’immeuble Berlier, construit par Dominique Perrault et Equerre 1er prix 1990.

Il sera également prochainement le voisin du prochain bâtiment incroyable de Paris: une tour de bureaux de 180 m conçue par Jean Nouvel.

Le centre prendra une autre dimension avec l’ajout d’une intervention artistique commandée à Laurent Grasso … 

Le projet Silos 13 est la première étape du développement du nouveau quartier Est de Paris dédié au logement, à l’hôtellerie et aux bureaux.


Le concept du projet s’est nourri de notre rencontre avec une cimenterie pour la construction de leur nouveau siège social et centre de distribution à Paris sur un site très petit mais stratégiquement placé sur la rocade est de Paris.

Pour valoriser les compétences de ces personnes, le bâtiment est entièrement réalisé en béton, à partir des silos de stockage principaux, de la tour d’escalier, des bureaux ou du centre de contrôle qualité et de l’étage de la plate-forme.

Nous avons utilisé de nombreuses techniques de construction où le béton a été décliné de différentes manières pour révéler ses grandes qualités structurelles, sculpturales et texturales.


Construction et conception d’un centre de distribution de ciment, implanté à moins de 5 mètres du périphérique de Paris, dans le nouveau quartier Bruneseau, un contexte urbain évoluant rapidement au bout de l’Avenue de France dans l’Extrême-Orient parisien. Cinq silos de 37 m de hauteur ont été construits pour différentes parties du programme: un pour les bureaux dans la rue, un autre pour un centre de contrôle de la qualité, un pour l’escalier vertical (escalier + ascenseur) et deux grands silos jusqu’à 6 qualités différentes. Le site est relié à la voie ferrée d’Austerlitz mais est de très petite taille. Pour cette raison, une partie du programme est construite soit en dessous du périphérique ou sur les jambes, en partie au-dessus de la rue.


Le concept du projet s’est nourri de notre rencontre avec une cimenterie pour la construction de leur nouveau siège social et centre de distribution à Paris sur un site très petit mais stratégiquement placé sur la rocade est de Paris. Pour valoriser les compétences de ces personnes, le bâtiment est entièrement réalisé en béton, à partir des silos de stockage principaux, de la tour d’escalier, des bureaux ou du centre de contrôle qualité et de l’étage de la plate-forme.
Nous avons utilisé de nombreuses techniques de construction où le béton a été décliné de différentes manières pour révéler ses grandes qualités structurelles, sculpturales et texturales.


PROJET  – des Travaux..


Implanté en limite du 13ème arrondissement de Paris et d’Ivry, sur une bande de terre de 4.478m2, coincé entre le périphérique et les voies de chemin de fer de la gare d’Austerlitz, le cimentier CALCIA a installé de tous nouveaux silos à ciment permettant d’alimenter l’ensemble de ses clients parisiens, en remplacement de ces 4 anciens silos datant des années 60.

Volonté partagée de la Mairie de Paris de conserver l’outil industriel au coeur de Paris, ce nouveau lieu mis en exploitation depuis quelques mois, a fait l’objet d’un traitement architectural inédit, afin de s’intégrer parfaitement dans le nouveau paysage urbain du 13ème arrondissement : un quartier en plein devenir et osant les prouesses architecturales.

2 ans ont été nécessaires afin de piloter et construire ce projet et le cabinet d’architecture Ballus et Vialet signe, ici, une véritable prouesse en sublimant un béton clair, illuminé par des perforations rappelant les agrégats nécessaires à l’élaboration d’un béton. (Un élément essentiel du béton produit également par Italcementi Group propriétaire de Ciments Calcia.)

Le choix de cette implantation est, à plus d’un titre, stratégique pour Ciments Calcia.

Ce terrain, propriété de Réseau Ferré de France, donne accès au centre de triage de la gare d’Austerlitz, un lieu stratégique permettant l’acheminement des ciments par voie ferrovière, depuis ses différents centres de production à travers la France et plus spécifiquement depuis la cimenterie de Couvrot. Cette liaison ferrovière et son double terminal dédié permet d’accueillir 26 wagons soit l’équivalent de 100 camions.

Disposant d’un accès aisé aux autoroutes proches et au périphérique, ce nouveau point de distribution se trouve au coeur d’un maillage permettant à des camions de faire quelques kilomètres afin de s’approvisionner, de jour, comme de nuit, grâce une station d’accueil entièrement autonome : un système testé et approuvé par les équipes techniques de Ciments Calcia à Strasbourg. (80% des clients de Ciments Calcia sont positionnés dans un rayon de 30 km autour de ces silos.)

S’élançant à plus de 39 mètres de haut, deux silos et une colonne de liaison dissimulant un ascenseur technique et un escalier, font donc aujourd’hui partie du paysage parisien du grand Est. La colonne de l’ascenseur a été perforée de formes de plus en plus grandes sur la hauteur, rappelant les agrégats utilisés dans la formation d’un béton. Ces perforations diffusent, la nuit venue, une douce lumière afin de faire l’aspect architecturale de ce bâtiment.

Ces ouvertures polygonales sont également présentent sur les façades de deux bâtiments accueillant des bureaux et le laboratoire d’essais mécaniques. Les bureaux ont été intégrés dans un silo couché en encorbellement semblant léviter sur 8 pilonnes de béton. Cette astucieuse mise en oeuvre permet de couvrir la voie d’accès à un second bâtiment reprenant la forme voutée des bureaux, accueillant le laboratoire d’essais mécaniques des bétons des différentes centrales du groupe réparties sur Paris et son agglomération. Ce dernier bâtiment, malgré son installation sous le périphérique et baigné de lumière grâce à ses nombreuses perforations polygonales.

Les bureaux, accessibles via l’ascenseur, accueillent des équipes de Ciments Calcia et d’Unibéton. En tout, 20 personnes se relayent de 5 heures du matin à 19 heures, dans une ambiance calme, malgré la présence, toute proche, du périphérique extérieur. Un soin particulier a été apporté, par le cabinet d’architecture Ballus et Vialet, dans le confort acoustique et thermique de cet espace. Les acousticiens Peutz et Associés ont traité chaque point délicat en combinant des panneaux acoustiques en bois, une mousse ultra performante et des vitrages à faible émission.
Les extrémités, intégralement vitrées, permettent une circulation homogène de la lumière naturelle et une vue plongeante sur le quai de déchargement des wagons de ciment. Ces deux unités sont climatisées grâce à une pompe à chaleur Invertess.


JANVIER 2013 – préparation du coffrage glissant | ©vib




JUILLET 2013réalisation du silo 4 en béton préfabriqué, pour le labo, logé sous le périphérique | ©vib




NOVEMBRE 2013 – réalisation du silo 5, bureaux, en béton préfabriqué | ©vib

JANVIER 2014 – retrait des coffrages et échafaudages | ©vib


.. JANVIER 2014 – retrait des coffrages et échafaudages | ©vib



FÉVRIER 2014 – finitions | ©vib



 MAKING-OF


 Calcia – Présentation des premières coques

Les premières coques des silos habités ont été réalisées et nous ont été présentées à l’entrepôt de l’entreprise Hanny, à qui TPI a confié la réalisation. Ces ouvrages imposant de près de 12 mètres par 2 mètres 50 et 15 tonnes ont été coulés dans des moules en bois construits dans les Vosges spécifiquement pour le projet. Les ouvertures polygonales ont été dessinées en 3D à l’agence. Elles comportent de nombreux « fruits » et doivent, en fonction de leur position dans la courbe de la voûte, préserver le décoffrage des moules, les efforts structurels importants de l’ouvrage et à terme l’écoulement des eaux de pluies.






















    








 







Laurent Grasso “SolarWind” – Œuvre monumentale et pérenne qui transcrit avec poésie la météorologie de l’espace, mouvements cosmiques et vents solaires par le biais de projections lumineuses sur les parois des silos Calcia, situés à la périphérie du 13e arrondissement de Paris.
Inauguration : 25 janvier 2016Laurent Grasso “SolarWind” – Œuvre monumentale et pérenne qui transcrit avec poésie la météorologie de l’espace, mouvements cosmiques et vents solaires par le biais de projections lumineuses sur les parois des silos Calcia, situés à la périphérie du 13e arrondissement de Paris.
Inauguration : 25 janvier 2016


Solar Wind : une oeuvre d’art nocturne s’installe au bord du périph !


Les couleurs et la lumière liées à l’activité solaire !







Une immense œuvre d’art contemporain nocturne s’installe entre Paris et Ivry.

Illumination – 25 janvier 2016 



LAURENT GRASSO

VENT SOLAIRE

DU 25/01/2016
– INSTALLATION PERMANENTE



C’est à l’initiative de la Mairie de Paris, de la SEMAPA et des Ciments Calcia, que l’œuvre « SolarWind », de l’artiste Laurent Grasso, rayonne aujourd’hui de toutes ses couleurs, sur les deux silos de béton de 37 mètres de hauteur et 20 mètres de diamètre du centre de distribution de l’entreprise Calcia. Elle s’annonce comme une des plus importantes œuvres en commande publique pérenne à l’échelle du Grand Paris.


À cette force architecturale s’ajoute un emplacement stratégique à proximité du périphérique et de la future allée Paris-Ivry qui reliera la capitale à la ville d’Ivry sur Seine. Autant d’éléments qui ont poussé Laurent Grasso à imaginer une installation lumineuse d’une grande puissance évocatrice.


L’œuvre « SolarWind » est une modélisation lumineuse des conditions météorologies des vents solaires projetés sur la paroi en béton des silos. Grâce aux données du Centre national d’études spatiales (CNES), les fluctuations de couleurs et de lumière traduisent en temps réel la visualisation de l’activité solaire. Mais si l’œuvre a une indéniable portée scientifique, c’est d’abord en tant que moteur de fiction collective et poétique que Laurent Grasso l’a conçue.


Bruneseau, (le nouveau quartier) à l’est de Paris Rive Gauche, l’œuvre monumentale « SolarWind » est visible depuis le périphérique par plus d’un million d’automobilistes par jour, et au-delà depuis tous les bâtiments de grande hauteur du Sud-Est de la capitale.


Rose flamboyant de fin du jour se noyant peu à peu dans un bleu lagon, puis vert pomme frissonnant qui disparaît sous un jaune vibrant : les couleurs se succèdent par vagues emmêlées, parfois encore saccadées lors de la phase des tests. Il y a quelques jours, c’étaient les derniers réglages de Solar Wind, Une œuvre lumineuse créée par Laurent Grasso sur deux silos à ciment dressés le long du périphérique, dans le 13e arrondissement, entre la porte d’Ivry et la porte de Bercy.


Une oeuvre qui se révèle que la nuit !


Cette installation Lumineuse !

la plus grande de Paris, s’étalant sur ces bâtiments de 40 m de haut sera officiellement lancée lundi 25 janvier 2016  d
ès que la nuit tombera, l’illumination commencera et durera jusqu’à l’aube.


Et les centaines de milliers d’automobilistes qui circulent le soir – sur le million parcourant toutes les 24 heures la grande artère ceinturant Paris – devraient découvrir ces silos baignés d’ondes colorées. L’œuvre a été financée (pour un montant non communiqué) par la société de ciment Calcia et la société mixte d’aménagement Semapa. « Nous voulons réinventer la Ville Lumière dans le 13e et ponctuer le périphérique avec des immeubles illuminés, explique Jérôme Coumet, maire de l’arrondissement et président de la Semapa.

Nous avons souhaité que, symboliquement, le premier bâtiment à être révélé la nuit le soir par une œuvre d’art contemporain.

Mais dans les cinq ans qui viennent, une dizaine d’autres immeubles seront ensuite éclairés la nuit. Grâce aux leds, cela ne consomme plus autant d’énergie qu’auparavant. »

Solar Wind se déploie dans le quartier de Paris rive gauche en plein changement, où des bâtiments industriels ont été rénovés, comme les Frigos, les Grands Moulins ou l’ancienne usine d’air comprimé Sudac, qui abrite l’école d’architecture Paris Val-de-Seine et ses 1.500 étudiants. Une voie piétonne, l’allée Ivry-Paris, devrait relier la capitale et la ville de banlieue dans quatre ans, et les promeneurs pourront voir les silos depuis ce nouveau passage, comme, de l’autre côté, depuis la BNF et l’avenue de France.



LAURENT GRASSO





L’œuvre monumentale de Laurent Grasso éclairant le périphérique
© SEMAPA
les silos Calcia mis en lumière par l’œuvre de Laurent Grasso
© SEMAPA


BONUS


GARE AUSTERLITZ (1969) Archives – Durée 17:28



28 mars 1956 – Durée 7:43
Interviewé par Jean-Marie DROT,
l’achitecte LE CORBUSIER expose son plan d’urbanisme pour Paris.



 

Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *